Get Adobe Flash player

 

 

Établissement recevant du public 

 

Le règlement de sécurité impose en général le désenfumage des escaliers et circulations encloisonnés, des compartiments, de certains locaux recevant du public (souvent plus de 100m² en sous-sol ou aveugles et plus de 300m² en rez-de-chaussée ou en étage) et ne recevant pas de public (souvent les dépôts ou les locaux à fort potentiel d'incendie). Suivant la nature du local à désenfumer, le type de désenfumage peut être imposé par le règlement de sécurité. Le déclenchement du désenfumage peut être manuel ou automatique.

Voir les types particuliers du règlement de sécurité ERP pour plus de détails.


 

Bâtiment d'habitation 

 

En général le désenfumage est imposé dans les escaliers protégés et les circulations communes des immeubles. Le déclenchement du désenfumage peut être manuel ou automatique.

 

Immeuble de grande hauteur (IGH) 

 

Le règlement IGH admet deux solutions :

  • Solution A
    • soufflage dans les escaliers (surpression)
    • soufflage et extraction (débit identique) dans chaque sas (pression)
    • soufflage et extraction dans les circulations horizontales communes (dépression)
  • Solution B
    • soufflage dans les escaliers (surpression)
    • Soufflage dans les sas (pression)
    • Passage de l'air des sas dans les circulations horizontales communes
    • Extraction dans les circulations horizontales communes (dépression)

Le déclenchement est automatique dans le premier compartiment sinistré, par des détecteurs sensibles aux fumées répartis dans les circulations horizontales communes, et manuel dans les autres compartiments, sur ordre des sapeurs-pompiers (lors d'une 2e détection, les volets de désenfumage ne s'ouvrent pas) le désenfumage de secours peut être utilisé par les sapeurs-pompiers pour désenfumer un autre niveau.

 

Parking 

 

Les parkings couverts doivent être systématiquement désenfumés.

 

Local professionnel 

 

Le Code du travail peut exiger le désenfumage de certains locaux professionnels, en général il s'agit des locaux de plus de 300 m² en rez-de-chaussée ou en étage et de plus de 100m² en sous-sol.

 

 

 

Arrêté du 25 juin 1980

 

Portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public

 

 

CHAPITRE IV

Désenfumage

Art. DF 1 - Objet du désenfumage –

Le désenfumage a pour objet d'extraire des locaux incendiés une partie des fumées et gaz de combustion afin de :

- rendre praticables les cheminements utilisés pour l'évacuation du public et l'intervention des secours ;

- limiter la propagation de l'incendie en évacuant vers l'extérieur chaleur, gaz et imbrûlés.

Art. DF 2 - Principes de désenfumage –

Le désenfumage peut se réaliser naturellement ou mécaniquement suivant l'une des méthodes suivantes :

- soit par balayage de l'espace que l'on veut rendre praticable par apport d'air neuf et évacuation des fumées ;

- soit par différence des pressions entre le volume que l'on veut protéger et le volume sinistré mis en dépression relative ;

- soit par combinaison des deux méthodes ci-dessus.

Art. DF 3 - Application - (Arr. du 22 déc. 1981)

Les dispositions particulières à chaque type d'établissement précisent le cas où un désenfumage ou une mise à l'abri des fumées sont imposés ; elles concernent :

- la mise à l'abri des fumées ou le désenfumage des escaliers ;

- (Arr. du 2 févr. 1993, art. 2) (18)la mise à l'abri des fumées ou le désenfumage des circulations horizontales dans les conditions du paragraphe 5-2 de l'instruction technique relative au désenfumage ;

- le désenfumage des locaux accessibles au public.

L'instruction technique relative au désenfumage dans les établissements recevant du public définit les différents moyens d'y parvenir.

(Arr. 2 févr. 1993, art. 2 et arr. 3 mai 1999, art. 1er et ann.) (18 bis)Les matériels entrant dans la construction de l'installation de désenfumage doivent être conformes aux textes et normes en vigueur, en particulier à celles concernant les systèmes de sécurité incendie visés à l'article MS 53.

De plus, les matériels suivants :

- exutoires,

- volets,

- dispositifs de commande,

- coffrets de relayage,

devront être admis à la marque NF. À défaut, ces matériels devront avoir été fabriqués et certifiés conformément aux normes ou réglementations techniques d'un État membre de l'Union européenne ou d'un État partie contractante à l'accord instituant l'Espace économique européen et assurant un niveau de sécurité équivalent, dont les références seront publiées au Journal officiel de la République française.

Art. DF 4 - Documents à fournir –

Les documents à fournir en application de l'article GE 2 (§ 2) comprennent :

Un plan comportant :

- les emplacements des évacuations et des amenées d'air ;

- le tracé des réseaux aérauliques.

Une note explicative précisant les caractéristiques techniques des différents équipements.

Art. DF 5 - Désenfumage naturel

1 - Le désenfumage par tirage naturel est réalisé par des amenées d'air et des évacuations de fumées communiquant, soit directement, soit au moyen de conduits, avec l'extérieur et disposées de manière à assurer un balayage satisfaisant du local.

2 - Les évacuations de fumées sont réalisées :

- soit par des ouvrants en façade ;

- soit par des exutoires ;

- soit par des bouches.

3 - Les amenées d'air sont réalisées :

- soit par des ouvrants en façade ;

- soit par les portes des locaux à désenfumer donnant sur l'extérieur ou sur des locaux largement aérés ou mis en surpression ;

- soit par des bouches.

Art. DF 6 - Désenfumage mécanique

1 - Le désenfumage par tirage mécanique est assuré par des extractions mécaniques de fumées et des amenées d'air naturelles ou mécaniques disposées de manière à assurer un balayage du volume à désenfumer.

Ce balayage peut être complété par une mise en surpression relative des espaces à protéger des fumées.

(Arr. 23 déc. 1996, art. 1er) (19)Lorsque les circulations horizontales sont mises en surpression, les escaliers encloisonnés doivent l'être également.

2 - Les amenées d'air naturelles sont réalisées suivant les dispositions du paragraphe 3 de l'article DF 5.

Les extractions et amenées d'air mécaniques sont réalisées au moyen de bouches reliées par des conduits à des ventilateurs et suivant les principes définis à l'article DF 2.

3 - Un système de ventilation permanente (renouvellement d'air, chauffage ou conditionnement d'air) peut être utilisé pour le désenfumage, dans la mesure où il répond aux principes du présent chapitre.

Art. DF 7 - Entretien –

Il doit être procédé périodiquement par un personnel compétent aux opérations suivantes :

- (Arr. 19 nov. 2001, art. 1er (1) ) entretien de la source de sécurité conformément aux dispositions de l'article EL 18.

- entretien courant des éléments mécaniques et électriques selon les prescriptions des constructeurs ;

- (Arr. du 2 févr. 1993, art. 2) (20)entretien des détecteurs sensibles aux fumées et gaz de combustion suivant la notice du constructeur.

Art. DF 8 - Vérifications techniques

1 - Les installations de désenfumage doivent être vérifiées dans les conditions prévues à la section II du chapitre Ier du présent titre.

2 - La périodicité des visites est de un an. Les vérifications concernent :

- le fonctionnement des dispositifs de commandes manuelles et automatiques ;

- le fonctionnement des bouches, exutoires et ouvrants de désenfumage ;

- le fonctionnement des transmissions et signalisations ;

- l'arrêt des ventilations mécaniques permanentes ;

- la fermeture des éléments mobiles de compartimentage et le fonctionnement des ventilateurs de désenfumage ;

- les mesures de pression, de débit et de vitesse.

 

 

BSI 82 : Benoit Sécurité Incendie 82